21 juil. 2018

Pauillac : le retour - la fin du voyage ?

Trois sympathiques journées à Royan où nous retrouvons avec grand bonheur une partie de la famille, champagne !
Le 21 juillet, la marée montante promène Io devant les jolies falaises de Meschers. Toutes voiles dehors, nous arrivons à Pauillac 9 ans et 2 mois après notre départ. Serge et Caroline venus spécialement pour ce grand jour nous attendent et attrapent nos amarres. L'équipe de la marina nous reçoit très gentiment. Nous fêtons le retour.
Un peu plus de 40 000 milles parcourus, presque deux fois le tour de la planète.

Photos : album et diaporama

17 juil. 2018

Traversée de la Galice à la Gironde : entre baleine, dauphins et chalutiers

Le brouillard cache la côte, c'est fréquent ici. Il fait quand même assez clair pour sortir Io de la ria de Cedeira. Nous mettons le cap vers les Asturies mais la situation météo est assez favorable pour la traversée du Golfe de Gascogne.
Discussion à bord, l'équipage est partagé, la moitié veut rentrer revoir "les nôtres" et l'autre moitié veut voyager encore quelques semaines. Les dauphins nous aident à décider, ils ont le cap vers la Gironde et sont amoureux. Deux belles journées de voile, une baleine curieuse toute proche, des chalutiers et quelques heures de moteur pour terminer. Le phare de Cordouan apparaît à l'aube, c'est l'heure de la marée, le chenal nous mène à Royan.

Photos : album et diaporama

12 juil. 2018

La Galice : le charme du vieux continent

La Corogne nous plaît beaucoup avec ses milliers de petites fenêtres blanches, ses ruelles en vieilles pierres et la tour d'Hercule le plus vieux phare du monde.
Nous profitons de l'escale pour visiter la région : Saint-Jacques de Compostelle et sa cathédrale bondée de pèlerins, le Cap Finistère pointe ouest du continent, les petits ports de pêche, la côte de granit rose qui ressemble tant à la Bretagne Nord et les croix de pierre qui rendent hommage aux marins perdus en mer.

4 juil. 2018

Traversée Açores - Galice : du gris puis un peu de bleu

Petite fenêtre météo pour partir vers le continent, nous quittons tristement nos amis.
C'est bien de partir avec la pleine lune, mais rendez-vous raté, le ciel reste couvert, gris foncé. Les 5 journées de vent soutenu ne sont pas très amusantes. Les 3 autres jours, le moteur nous pousse jusqu'à la Galice. La traversée du rail des cargos par temps calme et bonne visibilité est assez tranquille. Beaucoup de visites de dauphins nuit et jour, mais ils sont très peureux et disparaissent au moindre mouvement à bord.
Nous stoppons à La Corogne, accueillante sous le soleil.

Photos : album et diaporama

28 juin 2018

Les Açores, île de Terceira : douceur de vivre

Une jolie journée de navigation le long de Pico et de Sao Jorge nous amène à Terceira, sans rencontre de cachalot mais avec plétore de dauphins.
Terceira est verte, blanche et noire, avec beaucoup de vaches, de taureaux et de magnifiques cèdres du Japon. On imagine difficilement combien d'années de travail il a fallu pour transformer ces pentes volcaniques en beaux paturages en enlevant les cailloux un par un et en les entassant pour faire des kilomètres de murets.
C'est la fête de la Saint Jean à Angra de Héroïsmo, avec défilés et corridas.
A Praia de Victoria, l'accueil de Leslie, Annie, Maryline et Patrick est très chaleureux. Nous passons deux semaines de vacances, bien choyés, entre balades en "montagne", bains de mer et soirées sympathiques.

Photos : album et diaporama